Forum Seven Door

C'Est un forum de partage et de convivialité.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 OCCULTISME

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hestia
Graphiste
Graphiste
avatar

Nombre de messages : 3798
Age : 68
Localisation : Les Hauts de France
Points : 4558
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: OCCULTISME   Ven 16 Jan - 15:05



OCCULTISME



L’occultisme désigne, en histoire, un ensemble de courants spirituels et mystiques préoccupés par les forces mystérieuses du cosmos et de l'homme. L'astrologie qui parle des influences astrales, le néo-occultisme qui traite avec Papus des « facultés occultes de l'Homme » et des « forces invisibles de la Nature » en font partie. Le terme "occultisme" désigne aussi, en philosophie, le corps de doctrines et de pratiques propres aux adeptes de ce mouvement, par exemple la radiesthésie, les tables tournantes, les cartomanciennes. Bref, l'occultisme se centre sur la notion d'occulte.

L'expression "sciences occultes" remonte au titre d'un livre d'Eusèbe Salverte, en 1829 (Des sciences occultes). Le mot "occultisme", en français, fait son apparition en 1842.] Dès 1884 l'occultiste Joséphin Péladan entend par "occultisme" "l'ensemble des sciences occultes". En anglais, occultism date de 1881.

Définitions

Étymologiquement, le mot "occultisme" vient du latin occultus (« caché, secret, occulte , il se rapporte à la « connaissance de ce qui est caché ». Nigidius Figulus, selon Cicéron, voyait "les choses que la nature a cachées (quae natura occultavit)". L'occultisme se réfère à des disciplines connues de seulement quelques initiés et souvent associées à des notions surnaturelles, mystérieuses, qui ne peuvent être comprises par la "science officielle", supposée matérialiste. L'occultisme s'intéresse aux vertus occultes, et, dans ce but, pratique les arts occultes et pense les science occultes.

Qualités et vertus occultes

Qu'est-ce donc qu'une qualité occulte et une vertu occulte, par rapport à une propriété visible (comme le rouge), à une force simplement physique (comme le vent) ? La qualité occulte est une propriété invisible au profane, une caractéristique "non connue du commun des mortels, difficile à déceler, non explicable ; par exemple, les astrologues soutiennent que le Signe du Bélier participe de la planète Mars, qu'il est fait de Feu ; la racine de la mandragore, pour le magicien qui scrute bien cette plante, a l'aspect d'une poupée. "Les propriétés occultes s'appellent ainsi parce que leurs causes ne paraissent point et parce que l'esprit humain ne peut les pénétrer.Ces qualités merveilleuses deviennent des vertus occultes quand elles agissent comme des puissances mystérieuses et actives ; par exemple, selon les occultistes, la planète Mars favorise les guerres, la mandragore peut servir d'anesthésique. Surtout, les vertus occultes "peuvent faire de grands effets avec de moindres causes" et elles agissent à distance. Le type même de l'action occulte est l'attraction exercée par l'aimant sur le fer, ou l'influence des planètes sur le destin des hommes, ou "le feu dans le silex". À partir de là, certains ont perçu la Nature comme un lieu de forces mystérieuses, et ils ont transmis plus ou moins secrètement leur savoir sur ces forces, appelées - en termes physiques - "ondes", "fluides", "effluves", "radiations", ou bien - en termes religieux - "souffles", "esprits", "puissances", "émanations".

L'auteur le plus lu, pendant des siècles, a été Pline l'Ancien. Il proclame fort qu'il n'y croit pas, mais il s'étend avec beaucoup de complaisance sur toutes sortes de bizarreries, merveilles. Dans le livre XXX de son Histoire naturelle (vers 70 de notre ère il ne sait trop que penser. "Il est aussi téméraire, dit-il, de croire que la nature obtempère à des paroles rituelles que stupide de dénier à celles-ci toute valeur efficace."Il cite des recettes assez étranges : la chenille de la feuille de chou fait tomber les dents, "les toiles d'araignées guérissent parfaitement les contusions articulaires", etc.

L'auteur qui est allé le plus loin en théorie est Paracelse (vers 1493-1541). Pour lui, l'extérieur dévoile au "sage" l'intérieur, donc les "signatures" apparentes donnent à lire les "vertus" cachées. Et certains objets sont plus porteurs que d'autres de ces puissances cachées : les astres, les plantes. "Le médecin connaît toutes les vertus des plantes. Le mage connaît toutes les vertus des astres." En tout cas, Paracelse a découvert en médecine des choses fort importantes : l'action du mercure sur l'hydropisie, le lien entre le goitre et les dépôts minéraux, la valeur thérapeutique des eaux minérales, la toxicité des vapeurs de plomb, d'arsenic et de mercure, l'action de la Lune sur le cerveau,

Un grand moment fut celui où Kepler remplaca le mot anima ("âme"), présent dans son Mysterium cosmographicum (1596), par vis ("force"), dans son Astronomia nova (1609) : le monde cessait d'être un animal vivant, mû par des esprits, pour devenir une horloge mécanique, fonctionnant par des causes motrices.


L'Occulte

Quand le regard occultiste se fait cosmique, les auteurs n'hésitent plus à parler de l'Occulte en général comme d'un autre monde, parallèle au monde visible, ou comme la dimension cachée, le plan obscur, la dimension un peu inquiétante du monde visible. La réalité entière se transfigure en un univers enchanté, peuplé d'anges, de dieux, gouverné par un Destin, traversé d'événements signifiants. La notion d'au-delà devient obsédante. Il est question de corps éthérique ou astral pour l'homme, de plan éthérique ou astral pour la Nature. Le Monde est un macrocosme, un Homme en grand, tout comme l'homme est un microcosme, le Monde en petit.

Henri-Corneille Agrippa de Nettesheim : "La Magie [l'occultisme, la philosophie occulte] est une faculté qui a un très grand pouvoir, plein de mystères très relevés, et qui renferme une très profonde connaissance des choses les plus secrètes, leur nature, leur puissance, leur qualité, leur substance, leurs effets, leur différence et leur rapport : d'où elle produit ses effets merveilleux par l'union et l'application qu'elle fait des différentes vertus des êtres supérieurs avec celles des inférieurs. La Physique nous apprend la nature des choses : quelle est la cause secrète qui nous fait les flambeaux de nuit et les comètes, et quelle est la puissance cachée qui fait trembler la terre ? Qu'est-ce qui nous fait connaître la vertu des herbes ? La Mathématique nous fait connaître la nature étendue en trois dimensions , les étoiles, leurs aspects et leurs figures, puisque d'elles dépend la vertu et la propriété de chaque chose élevée . La Théologie nous fait connaître ce que c'est que Dieu, ce que sont les Anges, les Intelligences, les Daïmons, l'Âme, la Pensée, la Religion... la vertu des paroles et des figures, des opérations secrètes et de signes mystérieux."

Les pouvoirs occultes

Depuis le XIXe siècle, le centre d'intérêt, sinon des occultistes, du moins de leurs lecteurs ou admirateurs, s'est déplacé des choses aux hommes : des "vertus occultes" de la nature aux "pouvoirs occultes" de l'esprit. On se passionne davantage pour les sciences humaines que pour les sciences occultes.

"Histoire inconnue des hommes". En 1967, les lecteurs de la revue Planète ont répondu à la question "Parmi les domaines qui vous intéressent, quels sont les plus importants ?" "Pour 73 %, ce sont les civilisations disparues ; pour 71 % les frontières de la recherche ; pour 66 % les sciences ; pour 61 % le monde futur ; et pour 60 % l'histoire invisible. Une autre question concerne les sujets qui les intéressent le moins. Les sciences occultes ou la parapsychologie sont mentionnées en dernier." Le temps a passé, mais ces centres d'intérêt demeurent. Sur les civilisations disparues, après les antiques écrits de Platon sur l'Atlantide ou les fantaisies de Robert Charroux, les livres ne manquent pas pour évoquer Mu, l'île de Pâques, le Triangle des Bermudes

Sur l'histoire invisible, divers auteurs revisitent les grands hommes, les grands événements, dans un sens occulte ; ils supposent des complots, ils croient que les Templiers sont une organisation secrète, ils voient un lien entre occultisme et nazisme... Sur les frontières de la recherche, on a vu naître des disciplines mi-scientifiques mi-occultistes, toujours passionnantes. C'est ce qu'on appelle les para-sciences : parapsychologie, ufologie (étude des OVNI), archéologie parallèle, paradoxographie (recueils des faits étranges; inexpliqués cryptozoologie (recherches sur les "bêtes ignorées")

Pouvoirs inconnus de l'homme


L'intérêt pour les couches obscures de l'esprit humain ("astral", "paranormal"...) grandit, surtout après la découverte de l'inconscient par les magnétiseurs, ou la découverte des doubles personnalités par les spirites. Les recherches partent en tous sens. Un exemple le montre, une encyclopédie en 14 tomes. Elle est signée par les grands maîtres de l'occultisme du moment, dont Robert Ambelain, Robert Amadou. Son titre : Les pouvoirs inconnus de l'homme. L'encyclopédie aborde l'hypnose, la suggestion, le magnétisme, mais aussi la clairvoyance, la précognition, et encore l'extase, la lévitation, le chamanisme, et puis l'écriture automatique, les visions mystiques, et même la communication avec les plantes. Ces "recherches psychiques" débouchent souvent sur un "développement personnel". Il faut alors découvrir les chakra, apprendre à "lâcher prise", créer une "pensée positive"...

Occultes, sciences

Les sciences touchant aux secrets de la nature - physique et psychique, mentale et spirituelle - sont appelées sciences hermétiques et ésotériques. En Occident, on peut nommer la Cabale, en Orient, le mysticisme, la magie et la philosophie du Yoga. Ces sciences sont cachées au vulgaire, et l'ont été pendant des âges."

Papus (1865-1916), le pape de l'occultisme, médecin de formation, écrivait ceci, où l'on pourrait remplacer le mot "occultisme" par le mot "ésotérisme" :

"L'Occultisme est l'ensemble des théories, des pratiques et des Voies de réalisation dérivées de la Science occulte Alors que la Science, telle qu'elle est conçue par les savants contemporains, étudie surtout les phénomènes physiques et la partie abordable, visible de la Nature et de l'Homme, la Science occulte, grâce à sa méthode préférée : l'Analogie, s'efforce, en partant des faits physiques, de s'élever jusqu'à l'étude de la partie invisible, occulte de la Nature et de l'Homme : de là sa première caractéristique de 'Science du caché', Scientia occultati. Alors que la Science contemporaine diffuse, par des journaux, des expériences publiques, ses découvertes et ses pratiques, la Science occulte divise ses recherches en deux catégories : A. une partie qui peut être publiée pour aider à la progression de l'humanité ; B. une partie qui doit être réservée à une sélection d'hommes : de là le second caractère de cette 'Science cachée' : Scientia occulta. Enfin, alors que des épreuves intellectuelles sont seules exigées des candidats aux facultés et aux grandes écoles scientifiques, les centres d'enseignement occultistes exigent, en plus, des épreuves morales diverses, et ne confient leur enseignement qu'à des hommes éprouvés et capables de ne jamais employer pour le mal les connaissances qu'ils ont acquises ce qui montre la Science occulte sous le nouvel aspect de Scientia occultans [science cachant].

Principes

Il est impossible d'arrêter un discours globalisant sur le fond de l'occultisme. Tout au plus peut-on prétendre dégager certains traits, certaines tendances redondantes dans les courants historiques. L’occultisme consiste en un syncrétisme de différents courants souvent ésotériques ou hermétiques se réclamant le plus fréquemment des enseignements des cultes à Mystères antiques, ou de la kabbale juive.

Fluides et esprits.

L’occultisme se fonde sur la croyance en un monde invisible de fluides ou esprits agissants, incrusté dans le monde visible des matières et des événements ordinaires. Le mage connaît et manipule les "vertus occultes" : l'influence des astres, la force des sons ou l'action cachée des symboles, ou les génies des lieux, les esprits de la forêt...

Sympathies et antipathies. Les objets entrent dans des rapports de sympathie et d'antipathie, c'est-à-dire d'amitié ou d'hostilité que le mage doit connaître et peut utiliser. Le texte phare est alors celui-ci, d'Ostanès le Mage (-480 ? ou -270 ?) : "La nature dans tel cas charme la nature, la nature dans tel cas domine la nature, la nature dans tel cas est vaincue par la nature." L'aimant et le fer sont en sympathie (ils se "charment"). "L'animal antipathique du basilic [un serpent] est la belette domestique, dont il ne supporte ni l'odeur ni la vue."

Analogies et correspondances.

La doctrine fondamentale de l'occultisme est celle des analogies et des correspondances. Il existe des relations d'identité symbolique entre le monde spirituel et le monde matériel, verticalement, de haut en bas, et, horizontalement, entre les divers éléments de chaque monde, sprituel ou matériel. Le texte phare reste ici la Table d'émeraude d'Hermès Trismégiste : « Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, pour faire les miracles d'une seule chose. » Par exemple, il y a analogie, identité de structure entre Dieu (en haut) et le Soleil (en bas), entre le Monde (macrocosme) et l'Homme (microcosme), et correspondances, homologies, corrélations, apparentements entre le règne minéral du Monde et les os de l'Homme, entre Soleil et oeil droit...

Sages et mages.

Les hommes de l'occulte sont tels soit par choix, soit de façon innée et organique (parce qu'ils ont un don, du fait d'une difformité physique, suite à une discrimination sociale, à cause de leur nature maléfique...) ; les anglophones distinguent sur cette base le sorcerer et le witch. D'autre part, certains des hommes de l'occulte agissent pour le mal, pour détruire (sorciers, magiciens noirs, satanistes), d'autres pour le bien, pour guérir, aider, conseiller (guérisseurs, rebouteux, magnétiseurs, cartomanciennes, sourciers, astrologues... ; on trouve ici l'opposition entre magie noire et magie blanche.

Jusqu'au XVIe s., la distinction entre magie, divination, sorcellerie, démonisme, etc. n'existe pas.[30] Il est dit d'Ostanès le Mage qu'il possède "tout l'art de l'astrologie, de l'astronomie, de la philosophie, des belles-lettres, celui du magisme, des mystères et des sacrifices et enfin celui du travail de l'or [l'alchimie]".[31] Voici la classification des arts et sciences occultes par Pierre A. Riffard (Dictionnaire de l'ésotérisme, 1983, p. 50, 243, 296, 300), d'après [Helena Blavatsky]] et Papus :

ARTS OCCULTES


alchimie
astrologie
divination : voyance (intuitive) ou mantique (déductive)
magie
médecine occulte : radiesthésie, guérison spirituelle...
psychurgie (art de manier les forces psychiques) : magnétisme, hypnotisme...
talismanie (art de fabriquer les talismans, les amulettes)
SCIENCES OCCULTES (volet spéculatif de l'occultisme)

Histoire de l'occultisme occidental

Les origines des divers courants de l'occultisme demeurent assez obscures : faut-il chercher en direction de Babylone ou de l'Égypte ou alors chez les mages de l'Iran ? Les auteurs se disent détenteurs de doctrines secrètes venues de l'antiquité la plus reculée, des religions du Livre (judaïsme, christianisme, islam) ou... de l'Atlantide. Toujours est-il que les courants occultistes se développèrent principalement vers la fin de la période hellénistique (au IIIe s. av. J.-C.)[32], puis au Moyen-Âge (au XIIIe s.), puis à la Renaissance (XVIe s.), enfin au XIXe siècle (années 1850-1890). Outre ces grandes périodes, de hautes figures se dressent, dont Marie la Juive (IIIe s.), le Docteur Faust (1525), Nostradamus (1555), Aleister Crowley (1904).

Le premier grand auteur connu est Bôlos de Mendès, dit « le Démocritéen », en fait un néo-pythagoricien qui vivait vers -100] dans l'Égypte conquise par les Grecs. Il étudiait les "vertus occultes" (φυσικά δυναμερά) des pierres, plantes ou animaux, la sympathie et l'antipathie entre choses, l'alchimie et la magie, les prodiges, la divination par les songes. "Oui, je viens moi aussi en Égypte, j'y apporte la science des vertus occultes (φυσικά), afin que vous vous éleviez au-dessus de la curiosité multiple et de la matière confuse." Selon Pétrone, "Démocrite [le pseudo-Démocrite] exprima les sucs de toutes les plantes et, pour que ne demeurât pas cachée la vertu des pierres et des plantes, consacra sa vie entière à les expérimenter." "L'animal antipathique du basilic est la belette domestique dont il ne supporte ni l'odeur ni la vue, qui le font tomber raide mort. Telle est la force de l'antipathie.". Son livre principal s'appelle Questions naturelles et mystérieuses (φυσικά και μυστικά)

Parmi les textes les plus importants du Moyen-Âge on peut citer : Le secret des secrets (attribué à tort à Aristote), le Grand Albert (attribué à Albert le Grand, qui effectivement est l'auteur de certains morceaux), la Table d'émeraude (attribuée mythiquement à Hermès Trismégiste).

Pendant la Renaissance deux théoriciens se détachent : le philosophe Henri-Corneille Agrippa de Nettesheim (La philosophie occulte, 1510) et le médecin Paracelse, penseur du microcosme. L'astrologie, la chiromancie se développent considérablement. Mais Nostradamus éclipse tout le monde avec ses Prophéties (1555).

Le courant du "magnétisme animal", commencé dès Goclenius (1609), triomphant avec Franz Anton Mesmer en 1775, met l'accent sur le magnétisme, l'hypnose. La "théologie de l'électricité" fait une approche occulte de l'électricité, avec Friedrich Christoph Oetinger (1765), Johann Ludwig Fricker.

L'histoire des Soeurs Fox aux U.S.A. (1848), alimente les débats sur les mystères de la nature. Tout le monde parle de tables tournantes, de revenants, d'au-delà... La Société Théosophique d'Helena Blavatsky (1875) se donne pour programme : "étudier les lois inexpliquées de la Nature et les pouvoirs latents dans l'Homme"[38] ; elle introduit quantité de notions orientales dans l'occultisme occidental : le karma, la réincarnation, le yoga, les Grands Maîtres (Mahatma) de l'Inde et du Tibet veillant sur le monde, le corps astral, Fohat ("pouvoir vital électrique"),

Le néo-occultisme se développe en Angleterre (1801-1940), en France (1853-1920), en Allemagne (1890-1910). En France, il s'illustre de personnalités chatoyantes comme Éliphas Lévi (Dogme et Rituel de la haute magie, 1854-1861), Papus (Traité méthodique de science occulte, 1891), et divers écrivains, dont Stanislas de Guaita (Au seuil du mystère, 1886), Joséphin Péladan. En Angleterre, après Francis Barrett (1801), Arthur Waite (The Occult Sciences, 1891) est le plus connu. En Allemagne, on peut citer Carl du Prel (1894-1895), Franz Hartmann (1899), Jörg Lanz von Liebenfels.

Dans le vaste mouvement du néo-paganisme, plusieurs courants revendiquent l'occultisme, dont le néo-druidisme, le Wicca, fondé en 1939 par Gerald Gardner, et le néo-chamanisme.

Aujourd'hui l'occultisme prospère encore et toujours et produit des best-sellers. De même que le Secret des secrets et le Grand Albert eurent des succès considérables, de même les occultistes actuels. Ils sont parfois des savants, mais ils s'aventurent sur des terrains qui débordent leur spécialité. Parmi ces occultistes contemporains, on doit mentionner Lyall Watson, un biologiste né en Afrique du Sud, qui a publié un livre très intéressant, qu'il a intitulé Surnature (1973). En français, ce titre est devenu Histoire naturelle du surnaturel. Colin Wilson, connaisseur anglais de l'existentialisme et romancier, a publié L'occulte (1971), qui est une histoire des grands penseurs de l'occulte.

Il ne faut pas oublier les amateurs d'occultisme, par exemple l'astronome Camille Flammarion, l'écrivain Arthur Conan Doyle ou Walt Disney.

Psychologie et sociologie de l'occultisme

Psychologie.

Des jeunes, insatisfaits et déçus de la "religion officielle", se sont tournés vers les pratiques occulte ou mystiques ou satanistes, plus aptes à contenter leurs désirs de pénétrer le mystère, d'intervenir de façon plus directe dans la vie, par un travail autour de leur propre spiritualité. Le ritualisme, le symbolisme initiatique, dont les grandes religions se sont appauvries, confèrent au néophyte un nouveau statut et lui donne le sentiment d'appartenir à la famille des élus ; il devient plus sûr de lui, et se forge une plus forte personnalité en assimilant un nouveau savoir. Ce savoir est alors synonyme de pouvoir : savoir ce que les autres ignorent confère une puissance certaine, surtout si elle est cela porte sur des secrets. « le penchant pour l'occultisme est un symptôme de régression de la conscience. » Theodor Adorno, Minima Moralia. Réflexions sur la vie mutilée, trad., Paris, Payot, 2003.

Sociologie.

De nombreux sondages et statistiques ont paru sur le public intéressé par l'occultisme, sur l'aspect commercial du phénomène. La première suprise est celle-ci : le public touché n'est ni passéiste ni obscurantiste. Il s'agit souvent de gens cultivés et assez jeunes. Deuxième surprise : le statut de l'occultisme ressemble assez à celui de la prostitution, qui est à la fois condamnée par l'État mais plus ou moins tolérée, et qui rapporte des impôts sur le revenu. Selon l'INAD (Institut des Arts Divinatoires), "les activités de la voyance et des sciences occultes, prévus par le décret Décret 87-528 du 8 juillet 1987, sont classées dans la rubrique artisans et commerçants mais ne figurent dans aucun répertoire des métiers au ministère du travail, de l’artisanat et du commerce, ce qui paraît être un comble pour une profession qui génère un chiffre d’affaire de plus de 3,2 milliards d’euros, soit environ 15 millions de consultations, et qui regroupe plus de 100.000 professionnels dont 50% exercent clandestinement, régulièrement ou épisodiquement".







_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://decomelodie.exprimetoi.net/
Bob Marley
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 58550
Age : 36
Localisation : Noisy-Le-Sec
Points : 64897
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: OCCULTISME   Mar 20 Jan - 7:36

  beaucoup Hestia pour ce topic sur l'Occultisme c'est vraiment intéressant

_________________
partir avant les miens est ma devise



   


BIENVENU SUR LE SEVEN DOOR  !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://rastaman.forumactif.org
 
OCCULTISME
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» spiritualité et esotérisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Seven Door :: Ésotérisme-
Sauter vers: